Vintage-Ed
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 rp mariage de Kal, frère de Seraza

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Edémias
Admin
avatar

Messages : 295
Date d'inscription : 24/10/2010
Localisation : Poitou

MessageSujet: rp mariage de Kal, frère de Seraza   Sam 20 Sep - 13:14




L'été encore bien présent tendait la main à l'automne, pour l'inviter dans une danse lascive, où leurs couleurs se mélangeaient doucement, pour fondre le vert des feuillages, dans la palette d'ocre et de rouge, qui commençait à s'imposer insidieusement dans les veines des végétaux, lorsque la nuit les enveloppait dans sa fraicheur, pour rendre au petit matin la flore redessinée, non pas d'une nouvelle parure, mais de reflets nouveaux, lumineux sous les rayons de l'astre solaire encore bien présent pour cette deuxième quinzaine de septembre.

Dans ce paysage en pleine mutation, un fier cavalier chevauchait lentement son frison, dont la crinière sauvage ressemblait étrangement à la chevelure de l'homme qui ondulait sur ses omoplates, au rythme du pas de sa monture.

IL n'avait pas nouer ses longs cheveux dans son ruban de lin habituel, car il réservait cela aux jours de manœuvre, lorsqu'il s'entrainait à la lutte ou partait en mission, ou encore, lorsqu'il travaillait pour lui même à façonner son bois pour l'hiver ou sa menuiserie, ou encore, lorsqu'il aidait ses gens aux champs.

Ce jour d'hui, il était en voyage d'agrément, ce qui ne lui était pas arrivé depuis ... depuis des lustres. Il avait fallu une invitation, assez inespérée, qui l'avait pris par surprise, mais pas au dépourvu, pour que l'homme s'accorde cette récréation, qui s'annonçait plutôt plaisante. Se rendre à un mariage .. de parfait inconnus de surcroit.  

Il avait sourit en lisant la lettre qui l'invitait, voir rit doucement, un peu amusé de la situation et de l'audace de la personne qui le conviait à être son cavalier pour la noce. Elle avait été une rencontre agréable. De celle qui arrive fortuitement, et qui vous laisse un souvenir plaisant rare, car depuis fort longtemps, mis à part celle-ci, aucune dame rencontré au courent de ses pérégrinations de ces deux dernières années, n'avaient été digne d'intérêt.
Pourtant, à la base, il avait classé sans suite cette rencontre, et ainsi, avait été fort étonné que le Dame l'eu jugé digne de la prendre à son bras pour une occasion aussi solennelle, après une rencontre sommes toute assez brève.

Deux modestes sacoches de cuir battaient les flancs sur la croupe de Torrent. L'homme était sobrement vêtu d'une chemise ample aux manches bouffantes écrus dont les lacets étaient dénoués sur le poitrail, exempt de pourpoint et un pantalon marron finissait sur des bottes souples, marrons elles aussi.
Il méditait cette rencontre, sur les dernières lieues du voyage, alors que Mimizan se profilait à l'horizon, et se remémorait la lettre, et leurs échanges polis et respectueux par missives interposées qui avaient suivit l'invite.
C'était cela, surement qui l'avait décidé d'accepter; le ton de la missive de la dame, simple, ne dénotant pas une attente autre que celle de poursuivre un moment agréable, interrompu trop vite par les devoirs d'une mission ...

 Mimizan s'activait autour de son marché, et le cavalier s'arrêta sous l'enseigne d'une auberge et héla une lavandière qui le dépassait, sa corbeille dégoulinante arrimée sur sa hanche.

Pardonnez moi, connaissez vous la demeure de Messire Kal dont les bans ont été publiés pour le 20 septembre ?

Un hochement de la tête de la femme le rassura :

Revenez en arrière, vous êtes passé à coté, c'est à l'entrée de la rue de paris m'sieur, la première bâtisse !

Un sourire satisfait adoucis le visage poussiéreux du voyageur, qui fit volte face pour repérer l'endroit après avoir remercié la donzelle. Ceci fait, il se trouva une auberge qu'il choisi d'abord en fonction de son écurie, afin d'assurer un box de paille fraiche et de bons soins à son compagnon, et qui selon son raisonnement traduirait certainement aussi la propreté des chambres ...

Plus tard, après un bon bain et un repas frugal, il écrivit une missive à son hôtesse pour la prévenir de son arrivée en lui indiquant son point de chute.
" Je viendrai vous chercher pour la cérémonie à l'heure qu'il vous plaira, car je présume que vous serez ou êtes déjà accueillie par votre frère, dont j'ai repéré la demeure, à moins que nous nous retrouvions sur le parvis de l'Eglise ? Auquel cas faites le moi savoir par retour du courrier, et je vous attendrai là-bas , pour vous prêter mon bras " avait-il écrit, avec les politesses empruntes d'un ton cordial pour la Dame .

Le pigeon envoyé, l'homme s'accouda à la fenêtre de sa chambre pour observer les va et vient de la place du village, se surprenant à gouter au repos du moment avec autant de plaisir ...




   ¨°º©º°¨Seigneur de Aloigny¨°º©º°¨


Dernière édition par Edémias le Mer 24 Sep - 22:55, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://vintage-ed.forumgratuit.org
Edémias
Admin
avatar

Messages : 295
Date d'inscription : 24/10/2010
Localisation : Poitou

MessageSujet: Re: rp mariage de Kal, frère de Seraza   Mer 24 Sep - 10:56

La taverne de l'auberge avait offert une soirée agréable, que le Démias avait passé en grande partie avec le tenancier. Un homme jeune et dynamique, qui avait égaillé la soirée de son bonheur de devenir père pour la première fois sous peu. Sa fierté était palpable, et les hôtes de la taverne s'étaient réjouis avec lui en passant la soirée à chanter et le féliciter à grands coups de tournées. C'est donc tard qu'Ed alla se coucher, avec quelques verres dans le nez, il faut le dire, mais sans trébucher toutefois. Il n'était pas mauvais joueur et s'était volontiers prêter à participer à l'ambiance festive locale en buvant son verre comme les autres ...

Au petit matin, il avait dormi plus longtemps qu'à l'accoutumé, et renoncé à un gruau, ou son verre de lait habituel, pour chercher Torrent à l'écurie et lui dégourdir les jambes. Il prit la direction du port, et longea les quais jusqu'à s'éloigner de la ville. La bas, il laissa son étalon galoper tout son saoul sur une plage jusqu'à ce qu'il se  trouva dans une crique où l'homme se baigna avec délice un long moment.

Revigoré et l'esprit à nouveau bien clair après l'escapade,Ed se hâta pour revenir à l'auberge se préparer pour la cérémonie du mariage. Il fit un effort particulier sur son apparence, afin de rendre hommage à la dame de Fay et de la Guionnière qui l'avait invité, impatient devant ce qu'allait lui réserver cette journée et la soirée à venir.
Il lissa d'une brosse sa longue tignasse épaisse en les laissant librement lui couvrirent les épaules et les omoplates. Suffisamment longs pour rester dans son dos, son visage restait dégagé et il paraissait plus avenant avec ses yeux gris-azur et ses fossettes animant ses joues lorsqu'il souriait.

 De son escapade, il avait ramené une poignée de toutes petites clématites blanches prélevée sur la plante qui escaladait un pigeonnier sur sa route du retour. Il en épingla une sur son pourpoint couleur liège dont s'échappait sous le col, une dentelle de cotonnade de sa chemise immaculée. Ses braies à la coupe étroite assorties au pourpoint se terminaient sur des suières de cuir beige. Sobre, il se sentait élégant malgré tout et l'image que lui reflétait son miroir lui souriait. Il pouvait se présenter ainsi devant sa cavalière sans rougir, se dit-il, et il s'empressa de rejoindre la chaumière où elle devait l'attendre.

Quelques coups frappés à la porte eurent l'effet escompté et celle ci s'ouvrit sur la jeune Dame absolument ravissante, enserrée dans une robe dont le fin tissu de brocard contrastait subtilement avec une coupe simple sans fioriture. Edémias salua en s'inclinant, sa dextre sur son buste.

Bonjour Seraza, je suis heureux également de vous revoir.

Lorsqu'elle se tourna vers la salle pour lui présenter son fils, Ed lui sourit et son regard s'illumina, ne pouvant s'empêcher de rapprocher le petit Rowan à son propre fils quelques années plus tôt, car Arthur était à présent un jeune garnement de huit ans.

Il n'eu pas le temps d'approfondir les présentations car Seraza semblait indiqué qu'ils fussent en retard, où presque, alors Ed s'empressa d'ouvrir le portillon de la calèche pour aider la mère et le fils à prendre la voiture, puis il y grimpa lui même.

Il employa les quelques petites minutes du voyage pour présenter son petit bouquet à la Fay en prélevant une petite fleur pour Rowan :

Voici pour toi Rowan, veux tu la porter sur votre mantel ?

L'enfant intimidé ne bougea pas et se laissa épingler la clématite se demandant probablement ce que cet inconnu faisait là sinon troubler sa complicité avec sa mère qu'il devrait partager pour le coup. En tout cas c'est ce que le Démias décela dans sa mimique, et il rit doucement :

Tu es très élégant, un vrai chevalier et je parie que tu es aussi preux que mon fils Arthur à ton âge !
Il sourit amicalement au petiot avant de se tourner vers sa mère :

Nous allons arriver, et le temps nous presse, mais ... Sourire et hochement de tête reconnaissant .. merci pour cette plaisante invitation Seraza. Il lui sourit en dévisageant intrigué, quelques secondes durent, l'audacieuse jeune femme. Le roulis de la calèche cessa, indiquant qu'ils arrivaient à destination. La chaumière du marié avait fait place à l'église de Mimizan. Ed descendit le premier de la voiture pour offrir sa main à sa cavalière et l'assister pour quitter la voiture, sans accrocher les jupes dans le trépier. Il attrapa aussi Rowan sous les bras pour le faire voler jusqu'à terre auprès de sa maman à qui il donna immédiatement la main. Le trio était prêt et ils gravirent ensemble, cote à cote, les marches pour se diriger vers les premiers visiteurs.
Ed eu la surprise de reconnaitre parmi eux, le couple Von_Strass, et murmura vers La Fay , qui lui prenait le bras : Le monde est petit, vraiment, vous êtes une parente des Excellences Heimdal et Luaine Von Strass ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://vintage-ed.forumgratuit.org
Edémias
Admin
avatar

Messages : 295
Date d'inscription : 24/10/2010
Localisation : Poitou

MessageSujet: Re: rp mariage de Kal, frère de Seraza   Jeu 25 Sep - 14:44

Avec leur arrivée devant l'église était venu le temps des présentations, et cela allait éclairer un peu le Démias sur l'endroit où il avait accepté de mettre les pieds. Il ne savait rien de sa cavalière, sinon son nom, et qu'elle avait un frère qui se mariait, le bienheureux.
Elle avait évoqué son fils Rowan, mais de façon très discrète, et sinon ... rien. Quelques semaines plus tôt Seraza et lui avaient simplement passé une belle soirée en taverne à Laval, à discuter de .. chiens, questions existentielle en sois, fallait-il prendre un chien ? aussi bizarre que cela eut pu paraitre, ou peut-être pas, car de quoi pouvaient parler deux parfaits inconnus, pour engager une conversation, sans étaler d'amblé sa vie privé, ce que le Poitevin ne concevait pas. Faire étalage ainsi sans pudeur de sujets intimes ne se faisait qu'auprès d'amis proches, ce que peut-être Seraza deviendrait avec le temps, puisqu'elle lui paraissait agréable, et pleine d'humour, répondant à sa conversation chargé d'amusement sans lui être redevable d'une réponse, et avec cela, elle avait marqué des points. L'amitié comme tout ce qui touchait aux sentiments se construisait à petit pas, en apprivoisant doucement une personne et en gagnant sa confiance, et sa présence auprès de la Dame de Fay, était aux prémices d'une relation dont aucun des deux ne savait comment elle allait évoluer. Cela dit, il était content d'être là. Une échappée pour quelques heures, aux soucis du quotidien, avec devant lui, la petite touche grisante qu'il ressentait toujours, devant la perspective de faire de nouvelles connaissances.

L'Alençonnaise se dirigea vers le groupe qui comportait les Von_Strass, dont elle lui expliqua qu'elle était la vassale de Heimdal, information que le Démias enregistra avec un hochement de tête, et alors que tout naturellement Seraza salua le héro du jour qui invitait à la noce, auprès d'une amie visiblement, puis le couple qu'Ed connaissait de par ses fonctions d'ambassadeurs. Tour à tour, il salua chacun, à mesure que Seraza le présentait. Au frère :

Bonjour Messire Kaalbecus, je suis enchanté de faire votre connaissance, recevez ma gratitude de recevoir ainsi un invité surprise que personne n'attendait ici. Votre sœur m'aura conduit à votre cérémonie, comme un faiseur de tour, qui exhibe une sourit blanche de son mouchoir.

Il sourit, car sa situation était pour le moins curieuse puisqu'effectivement seul lui et Sera savaient qu'il serait de la noce, sauf si quelqu'un eu pu intercepter avec l'aide du malin, leurs courriers qui traitait le sujet de cette invitation. Cependant, en homme du monde et habitué à la foule présente aux mondanités il ne se sentait pas perdu.
Venait le tour de la damoiselle, Joelle, amie de Seraza, visiblement:

Recevez mes hommages, je suis ravi de vous rencontrer ...

" J’ai cru comprendre que vous les connaissiez. Mais voici mon Suzerain Heimdal Von Strass et sa femme Luaine." fut l'introduction de sa cavalière auprès des illustres invités :

Le plaisir de les rencontrer était réel, et Ed leur sourit tour à tour en se courbant, sa dextre sur le buste dans une révérence déférente.

Bonjour Excellences, Je suis vraiment heureux de vous voir, nous nous sommes manqué de peu à Montbrisson au printemps dernier et c'est bien dommage. Comment allez vous ?

Dans l'ombre du couple, se dressait un homme, dont Ed savait qui il était, sans avoir jamais eu l'occasion de lui parler, où alors, il aura oublier, et, attendant la réponse des Von_Strass, il courba simplement la tête pour le saluer. Il lui semblait que Cyrus avait l'œil sombre, mais ne compris pas pourquoi. Cependant il ne s'en formalisait pas, ne recherchant pas vraiment sa compagnie. Que pourait-il raconter à un homme, qui, tel un coucou, délaissait sa progéniture en plus de sa compagne, dans le nid qu'il avait fréquenté ? Sa sœur en avait fait les frais lorsqu'avec Vonafred, il était parti en campagne à Genève quelques années plus tôt, et le Démias avait donc des réticences à nouer un semblant de lien avec lui, ne sachant ce qu'il pourrait lui raconter. Ambre avait souffert longtemps et Ed l'adorait au moins autant que Seraza aimait son frère. Il aimait chez elle sa tête de linotte et son enthousiasme aimant lorsqu'il étaient ensemble, l'amour inné entre frères et sœurs ne se discute pas ... Maintenant et sans qu'on puisse rien y faire,il est des hommes qui se trouveront toujours des excuses pour ne pas assumer leurs actes, et le Démias, n'était pas de cette engeance, il s'était battu pour son fils à lui, et l'élevait seul depuis qu'il était bébé, sa mère volage, ayant décidé de le lui abandonner. Si tel n'avait pas été le cas, il aurait mener tous les combats pour le garder car il avait découvert trop tard, que sa mère trop égoïste à ne penser qu'à elle même, narcissique de surcroit , ne ferait que du mal à l'enfant, ce qu'Edémias n'avait pas réussi à éviter complètement, d'ailleurs, malheureusement.

Son bref salut vers le Sinclair ne lui avait pas fait oublier Luaine et Heimdal en face de lui, et il leur sourit, avant de poursuivre :

Après mon départ, j'ai malheureusement été brigandé, mais heureusement le mal fut moindre, puisqu'on m'a laisser mon cheval et mon arme, et j'ai fini par arriver entier en champagne ...

A l'époque, en transit à Montbrisson, Ed avait cherché à gagner la garde Royale pour apporter son bras à la lutte contre les Fatums, et retrouver un être cher à son coeur, surtout. Seul sur les routes, il avait contacté le groupe d'Alençonnais également en Auvergne, pour leur demander s'ils partaient dans sa direction, pour voyager avec eux...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://vintage-ed.forumgratuit.org
Edémias
Admin
avatar

Messages : 295
Date d'inscription : 24/10/2010
Localisation : Poitou

MessageSujet: Re: rp mariage de Kal, frère de Seraza   Jeu 25 Sep - 19:46



Pendant un instant , le Démias oublia où il se trouvait, et qu'un mariage était prévu, absorbé par sa conversation avec Luaine.
Derrière ses paupières pourtant ouvertes, défila avec une précision étonnante leur première rencontre. Tout jeune diplomate fraichement nommé, après deux longs mois de formation intense, Ed se vit affecter au Périgord Angoumois, et fut reçu par son homologue, la charmante jeune femme ce jourd'hui juste en face de lui. Son trac de l'époque était presque palpable derrière la scène qui lui revenait en mémoire, et il se souvint qu'il n'avait pas été au bout de son angoisse quand l'ambassadrice Luaine l'avait aussitôt invité à rejoindre un bal qui débutait en la chancellerie. Lui citoyen lambda, n'ayant jamais encore fréquenté les hautes sphère de la noblesse, se retrouverait soudainement projeté dans le bain, sans avertissement, et sans qu'il eu pu se préparer mentalement à alimenter les conversations mondaines. Cependant, il s'en était sorti plutôt bien, estimait-il, et avait gardé un souvenir agréable de la fête, où à sa grande satisfaction d'ailleurs, il avait pu rencontrer Vonafred, impressioné par son parler franc, et "l'Altesse aux pieds nus" comme il l'appelait aujourd'hui en souvenir de cette rencontre, celle qui était devenu plus tard l'épouse de celui ci la surprenante Leyah.

Il sourit à la Von-Strass, car son plaisir de la voir et de pouvoir converser avec elle était sincère et il lui répondit :

J'ai pris un congé sabbatique de la chancellerie. Il m'a fallut une pause, car ma vie privée a exigé quelques droits que j'ai du régler, et que je n'ai pu reléguer aux calendes Grecques indéfiniment. Cependant la diplomatie est un art passionnant qu'on ne peut écarter longtemps, et mon retour est prévu pour dans quelques jours ..

Doucement un mouvement c'était créé autour d'eux, qui guidait à petits pas désordonnés les convives à la noce vers les bancs et Ed réalisa qu'il fallait suivre la vague, et abréger les échanges.

L'entreprenant Seraza lui avait confié le petit Rowan, que le Démias conduisit doucement à travers les invités,une main rassurante sur ses épaules frêles et étroites. Il choisi un emplacement ou aucun pilier ne gênerait la vu du petit, et ainsi, lui même pouvait suivre la cérémonie, avec l'autel au milieu du champs de ses orbes gris azuré.

Dans l'allée arrivait la mariée dans les balbutiements admiratifs des amis du futur couple, et Ed survola l'assistance du regard. C'était finalement bien insolite qu'il se trouva la, mais il avait eu besoin d'une escapade pour s'éloigner un instant de la personne qui le hantait, ne serait-ce que pour voir s'il était capable de se concentrer sur d'autres êtres et vivre des moments où elle n'accaparerait pas toute l'attention de son esprit.



  ¨°º©º°¨Seigneur de Aloigny¨°º©º°¨
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://vintage-ed.forumgratuit.org
Edémias
Admin
avatar

Messages : 295
Date d'inscription : 24/10/2010
Localisation : Poitou

MessageSujet: Re: rp mariage de Kal, frère de Seraza   Dim 5 Oct - 9:17



L'enfant auprès de lui était resté sagement assis pour attendre sa mère qui conduisait le marié à l'autel. Ed connaissait d'autres petiots qui se seraient agité sur leur banc pris d'une petite angoisse de se trouver seul à coté d'un étranger, en terrain inconnu. Cependant, Edémias avait bien choisi leur place, et Rowan avait pu suivre sa mère du regard sans la perdre des yeux, se rassurant de sa présence suffisamment proche pour ne pas céder à la panique.
Lorsque Seraza vint les rejoindre cependant, son tout petit garçon ne pu résister plus longtemps à chercher réconfort sur le giron de sa mère et Ed sourit attendri par le geste.
A cet instant Arthur lui manqua. Son propre fils était à un âge où il était possible de partager chaque instant au quotidien, en faisant des tâches dévolues aux hommes, un instant de complicité et d'apprentissage ludique pour le garçonnet de huit ans et un partage inoubliable pour le paternel.

La voix du père officiant tira Ed de sa rêverie et après un sourire de connivence vers sa cavalière, il reporta le regard vers le centre de la nef, pour embrasser le spectacle du couple humblement posté devant Lyonis, dans l'attente de la bénédiction ultime qui les uniraient pour la vie.
Une image furtive d'un tout jeune homme à la tignasse longue et sauvage, enserré dans un ruban de soie noire, se tenant aux cotés d'une mariée en robe écarlate qui cachait savamment les rondeurs d'une grossesse avancé, tenta une approche pour gâcher le moment, mais Ed brida son esprit pour ne pas la laisser émerger. Se mariage avorté devant l'autel grâce à un témoin qui s'était opposé à son union avait été un signe d'Aristote, assurément, pour protéger Ed d'une union tumultueuse vouée à l'échec...

Cependant, alors que le crédo emplissait l'espace dans le partage de la prière commune, le jeu de lumière et de couleur sur l'Autel, projeté par les rayons solaire au travers les vitraux, se muèrent en des teintes absentes de la rosace de l'église icelieu, pour s'assombrirent légèrement et se fondre dans des bruns et bordeaux, chatoyants. L'Eglise se rétrécit en une petite chapelle conviviale, dont l'étroitesse enlaçait dans ses chaudes boiseries , les croyants venus prier. Devant le baptistère dont Ed reconnu chaque détail de Saint Antoine le Grand, une magnifique jeune fille brune lui souriait, attendant devant lui, les vœux qu'il avait préparé pour elle, et qui ferait de lui un parrain responsable et attentif pour sa filleule en devenir. L'image fut si puissante à cet instant, qu'elle banni à jamais la première, l'envoyant dans les abysses de l'oubli ...
Le visage du Démias se fondit en un fin sourire, et c'est détendu qu'il pu suivre la cérémonie se jouant devant lui. L'espace était baigné dans l'allégresse et la joie des convives, ce qui eu le don de projeter une part du bonheur des mariés sur chacun d'eux.
Finalement Ed avait bien fait de venir, cela le réconcilia avec la pratique Aristotélicienne, qu'il avait abandonné depuis longtemps en désertant les églises, alors que pourtant, il était très croyant . Ce jourd'hui, Aristote devait l'avoir appelé à lui pour éradiquer à jamais en lui, le spectre qui hantait ses cauchemars et si une part en revenait à Seraza, une autre, bien plus significative en revenait à la jeune femme du baptistère...





¨°º©º°¨Seigneur de Aloigny¨°º©º°¨
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://vintage-ed.forumgratuit.org
Edémias
Admin
avatar

Messages : 295
Date d'inscription : 24/10/2010
Localisation : Poitou

MessageSujet: Re: rp mariage de Kal, frère de Seraza   Dim 5 Oct - 16:04



Vivement que la cérémonie se termine, la faim arrive. Pas vous?

La voix de Seraza le tira de ses réflexions, et le ramena dans le présent. L'image de Saint Antoine le Grand éclata tel une bulle de savon sous la croisée d'ogives qui surplombait l'Autel et le Démias resta interdit, une fraction de seconde. Le temps de reprendre conscience de l'endroit où il était. S'il eu aimé rester encore prisonnier un petit instant en la petite chapelle de son souvenir, entouré de ses amis et de Lafa, il n'en montra rien et sourit à la mère de Rowan. Ed se pencha légèrement vers elle pour lui répondre discrètement:

"Ce n'est pas tant la faim que l'envie de me dégourdir les jambes pour me donner l'envie de voir passer la cérémonie, peut-être les ménestrels nous feront danser l'estampie, ou la carole entre les différents services ?" murmura-t-il. Puis tenant son index devant la bouche, il ajouta ; "mais chut, ne nous montrons pas trop impatient, ne perturbons pas l'office, l'échange des anneaux approche, et c'est l'instant le plus important pour les mariés."


Danser lui ferait du bien, il aimait ça, et l'occasion ne se présentait que rarement, et pendant que les amoureux se promettaient leur amour éternel, Ed se concentra sur la raison de sa présence ici. Ses coudes appuyés sur ses genoux, ses mains jointes contre son menton, il regardait sans les voir les deux futurs époux. Quand il avait accepté l'invitation de Sera, il avait attendu de cette journée, qu'elle lui démontre que la vie existait ailleurs que dans la vie où il évoluait lui même, trop complexe pour être simple ...



¨°º©º°¨Seigneur de Aloigny¨°º©º°¨
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://vintage-ed.forumgratuit.org
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: rp mariage de Kal, frère de Seraza   

Revenir en haut Aller en bas
 
rp mariage de Kal, frère de Seraza
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» MARIAGE Sandrine et Jean-yves
» Mariage en 2CV
» MARIAGE
» Achat 250 WRF pour cadeau de mariage (3 juillet st malo)
» Aïe..aïe..aïe....mon Mariage !!! (tofs p6)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vintage :: Votre 1ère catégorie :: Bibliotèque Rp en construction-
Sauter vers: